Concerts

Quatuor à cordes tout en douceur

C’est un programme des plus traditionnels que nous propose le Quatuor Amôn : un des plus connus des quatuors de Haydn, et le superbe op 3 de Jongen qui nous révèle encore une fois la grandeur du grand Maître liégeois. Si parfois des programmes aventureux entretiennent la curiosité du public, des après-midis comme celle-ci sont un pur bonheur. Mais, connaissons-nous tous l’opus 3 de Jongen ?

Quatuor Amôn

Neuer Frülhing... 

L’association de la voix et du quatuor à cordes est souvent très heureuse, et au début du XXème siècle, le répertoire dans cette formation s’est développé. Plus tard, de nombreux compositeurs ont « réorchestré » des mélodies et des lieder, le quatuor par la richesse de ses timbres répond aux différents accents de la voix. Clara Inglese et le Quatuor Amôn reprennent ici deux œuvres faisant partie de leur CD « Neuer Frülhing ».

Le Trio Spilliaert continue de nous faire découvrir des œuvres belges méconnues de la plus grande valeur. Désiré Pâque et Alexandre De Taeye font partie des pépites. Cette fois-ci, c’est Lucie Vellère, compositrice belge de la première partie du XXème siècle, avec une oeuvre magistrale d'une facture très aboutie qui allie expressivité et inventivité que le Trio nous présente ainsi que la création du Trio de Jan Kuijken, commande du Trio Spilliaert en 2020. 

 

Trio Spilliaert

Deux violons pour Weinberg

Chen et Zoriana se sont rencontrées autour du duo pour deux violons du compositeur polonais Mieczyslaw Weinberg. Cette partition exigeante, dont il faut surmonter les difficultés et apprivoiser le discours - qui emprunte des thèmes de musique de théâtre juif – est de fait très peu jouée. L‘approche de cette œuvre étonnante par les deux musiciennes était magistrale, ce qui nous a donné l’envie de partager cette découverte avec le public de Chamber Music for Europe.

Le Trio Erämaa, les explorateurs du son !

Nous retrouvons ici le Trio Erämaa dans un de ses domaines de prédilection : servir la création d’aujourd’hui. Depuis plus de 70 ans, la technologie a pris une place importante dans la création musicale. La maitrise du trio des dispositifs électroniques leur permet de suivre ce domaine de la création où l’instrumentation, « augmentée », offre de nouveaux champs – chants ? - aux compositeurs. Le programme présenté comprend trois pièces de compositeurs belges qui seront présents lors de cette soirée.

Nicolas Hourt and Friends – Classiques du Jazz

Nicolas Hourt est un pianiste de formation classique, et son répertoire de musique de chambre est vaste, parcourant une étendue incluant des pièces aussi étonnantes sur l’instrument de Chopin que Lachenmann ou Ablinger. 

Tags

 

Trio Spilliaert

Jean-Samuel Bez, violon

Guillaume Lagravière, violoncelle

Gauvain de Morant, piano

 


Programme

Camille Saint-Saëns (1835-1921)

Trio (1848)

 

Nicolas Bacri (1961)

Trio n°7  (commande CME & Trio Spilliaert) (2024)

 

Maurice Ravel (1875-1937)

Trio pour piano, violon et violoncelle M. 67 (1914)
 

Le Zenne Quartet et Walter Hus, une histoire d'amour?

Le Zenne Quartet poursuit son exploration des sept quatuors de Walter Hus - un des cycles pour quatuor à cordes les plus importants composés par un compositeur belge contemporain - et entreprend actuellement l’enregistrement de ce corpus unique. Chostakovitch disait : « si vous souhaitez connaitre ma vie, écoutez mes quatuors ».

Un voyage aux lointains horizons

Parfois le Bruxelles Royal Yacht Club inspire des programmes évoquant le voyage, la mer, les lointains horizons. Le Quiron Quartet propose ici un retour vers l’intérieur des terres avec un programme venus de l’Est de l’Europe. Au centre du programme, le 3ème quatuor de Penderecki, figure emblématique de la musique polonaise. 

Quiron Quartet

Découvrez un autre Schuberth et une histoire captivante

Carl Schuberth (1811 – 1863) vous est sans doute inconnu. D’origine prussienne, il s’établit en Russie à 25 ans. Son activité musicale est intense : ‘'violoncelliste concertiste’’ à l’Orchestre impérial de Saint-Pétersbourg, directeur de la Société philharmonique de St-Pétersbourg, il y accueillit parmi d’autres les solistes belges Servais et Vieuxtemps.